Xavier Mangenot reçoit le prix de thèse Van Straelen 2018 de la SGF | INSTITUT DE PHYSIQUE DU GLOBE DE PARIS

Twitter

Aller au compte twitter

  Xavier Mangenot reçoit le prix de thèse Van Straelen 2018 de la SGF

Mercredi 24 Octobre 2018

Le prix de thèse annuel Van Straelen de la Société Géologique de France vise à distinguer un jeune chercheur dont le travail de doctorat se signale par son originalité et sa qualité dans le domaine Terre-surface.

 

Xavier Mangenot reçoit le prix Van Straelen 2018 pour sa thèse intitulée : Contributions du thermomètre Δ47 et du chronomètre U-­Pb à l’étude de l’histoire diagénétique, thermique et hydrogéologique des réservoirs carbonatés du Jurassique Moyen du bassin de Paris.

 

Résumé de sa thèse :

Depuis les années 1970, la reconstitution de l’histoire thermique des bassins sédimentaires s’appuie sur les propriétés chimiques et physiques de la matière organique présente dans les sédiments. L’amélioration constante des techniques d’analyse des roches a permis l’émergence récente de deux nouveaux outils isotopiques très prometteurs pour l’étude des minéraux carbonatés. Ces méthodes sont la thermométrie des clumped isotopes Δ47, et la chronométrie U-Pb par LA-ICP-MS permettant de contraindre la température et l’âge absolus des carbonates avec une précision jusque-là inégalée. Le couplage de ces deux outils isotopiques a été testé pour la première fois pendant cette thèse et a donné naissance à une nouvelle approche dénommée thermo-chronométrie Δ47/(U-Pb) des carbonates. Cette approche a été testée sur le Bassin de Paris et a ainsi permis une reconstruction directe et précise du chemin temps-température sur plus de 150 millions d’années d’une roche réservoir. De par la simplicité d’utilisation et la précision de ces méthodes de caractérisation, il devient possible de décrire l’histoire thermique des bassins sédimentaires avec un nouveau regard.