Ingénieur.e en instrumentation | INSTITUT DE PHYSIQUE DU GLOBE DE PARIS

Twitter

Aller au compte twitter

  Ingénieur.e en instrumentation

• Contrat : CDD de 12 mois à temps plein à pourvoir le 15 septembre 2022. Rémunération fixée selon l’expérience du candidat, entre 2293 et 2567 € nets mensuels.


• Missions : L’ingénieur en instrumentation est le responsable technique du réseau multi-paramètre de surveillance de l’Observatoire volcanologique et sismologique de la Martinique (OVSM).

 

Locales
Il a pour mission d'assurer la maintenance et le développement des réseaux de surveillance sismologiques et volcanologiques comprenant actuellement plus d’une cinquantaine de stations permanentes et autonomes réparties sur toute l’île de la Martinique notamment au niveau du volcan. De ce fait, et afin de répondre aux défis de l’observation permanente notamment dans le cadre de phases de réactivation et de crise (séisme ressenti, alerte tsunami du réseau SATCAR), il coordonne les actions assurant le fonctionnement en continu des réseaux de surveillance ainsi que les projets nécessaires pour sa jouvence et son expansion via le développement et le déploiement de nouveaux systèmes instrumentaux.
À l’interface entre l'instrumentation et les systèmes d’acquisition informatique reposant sur une technologie de virtualisation dite de “haute disponibilité”, il est le responsable des chaînes d’acquisition et de pré-traitement des données dont il en garanti la qualité et participe aux évolutions et choix informatiques.

 

Pour l’ensemble de ses missions au sein de l’OVSM, l’ingénieur s’appuie sur une équipe technique composée d’un ingénieur informaticien, d’un ingénieur responsable de la plateforme marine du projet PREST, d’un technicien informaticien, de techniciens en instrumentation, et d’un agent technique avec qui il collabore et dont il coordonne l’action en étroite collaboration et sous la responsabilité du directeur de l’observatoire volcanologique et sismologique de la Martinique.

 

Enfin il participe à la vie de l’observatoire : permanence téléphonique et sorties sur le terrain.

 

Nationales/Internationales
L’ensemble des données acquises est d’une part intégrée à l’interface Web de surveillance des observatoires (WebObs), et d’autre part validée puis distribuée à la communauté scientifique via plusieurs portails d’accès. L’ingénieur participe aux développements communautaires de WebObs, à la validation des données et méta-données acquises dans les observatoires volcanologiques et sismologiques. Ainsi il collabore avec le centre de données de l’IPGP et les centres de données nationaux (RESIF) et il s’investit dans les projets européens (EPOS) pour assurer cette mission de diffusion et de pérennisation des données acquises.

 

Le responsable technique interagit avec la communauté des géosciences de l’IPGP et d’autres collaborateurs partenaires pour répondre aux défis ambitieux de la surveillance notamment dans le cadre de scénario de reprise d’une activité éruptive ce qui implique la capacité de détection de précurseurs, la résilience des réseaux, leur opérationnalité pour suivre la crise et répondre aux enjeux d’une crise (natures des signaux, dynamique, évolution spatio-temporelle). Pour se faire, il participe au montage et à la réalisation de projets financés par des fonds ministériels (MTE, MOM, MESRI, MI), européens (CPER ou INTERREG), des projets nationaux (PIA3, ANR) et des financements des collectivités territoriales. En particulier, il s’implique dans la mise en place de la plateforme marine et des compagnes de mesures associées (WP5 de PREST) qui se dérouleront en 2022.

 

• Activités :

- Coordonner les développements, les installations, et la maintenance du parc instrumental de capteurs (instruments géophysiques et géochimiques : sismomètres, GPS, inclinomètres, conductimètres …) sur le terrain.
- Coordonner la gestion du réseau sismologique et géodésique transmis par VSAT avec l'observatoire de la Guadeloupe et le SRC de Trinidad et Tobago.
- Piloter et contrôler l’intervention de l’équipe technique et des entreprises (sous-traitants externes) pour le maintien des réseaux de mesures à leur niveau le plus opérationnel
- Piloter et contrôler les intégrations des systèmes et sous-systèmes instrumentaux et/ou électroniques dans le réseau (instruments, alimentation autonome, transmission, chaîne d’acquisition et de traitement des données)
- Participer à l’intégration de capteurs marins (par exemple : sondeur multi-faisceaux) aux bateaux et aux campagnes d’acquisition de donnés de la plateforme marine de l’observatoire
- Faire évoluer les chaînes d'acquisition existantes de l'observatoire pour mieux répondre aux exigences scientifiques et de collecte de données.
- Intégrer, avec l’équipe informatique de l’OVSM, les données dans l’interface Web de surveillance des observatoires (WebObs) pour le traitement, la sauvegarde et la diffusion des données acquises
- Suivi des fiches de station (WebObs) et de chaque équipement de mesure et de surveillance
- Rédaction de documentations techniques (cahier des charges, spécifications, procédures…)
- Définition et mise en place de protocoles d’acquisition et de validation des données/mesures géophysiques et géochimiques du réseau (scénarios des campagnes de mesures réalisées…)
- Définitions des conditions et limites d’utilisation de l’instrumentation (indicateurs de fonctionnement, diagnostic…)
- Formation des personnels de l’observatoire à l’utilisation des instruments
- Participer activement à la vie de l’observatoire : routines, permanence téléphonique (partagée entre plusieurs membres de l’observatoire), pointés et localisations des séismes, missions sur le terrain (installation/désinstallation/maintenance de matériel), travaux manuels divers (conception/montage électronique, réparation d’instruments…)
- Interactions régulières avec les chercheurs et ingénieurs impliqués dans le projet, principalement à l’IPGP à Paris, à l’OVSG IPGP (Guadeloupe), avec les scientifiques des partenaires régionaux dans la Caraïbe (SRC, KNMI, USGS).
- Participer à l’organisation des missions scientifiques ponctuelles de recherche


• Affectation : Observatoire volcanologique et sismologique de Martinique - Habitation Blondel, Morne la Rosette, Route de l’observatoire, 97250 Saint-Pierre, Martinique

 

• Candidatures : envoyer CV et lettre de motivation à :

- Fabrice R. Fontaine (frfont@ipgp.fr)

- Jean-Marie Saurel (saurel@ipgp.fr)

- Jean-Christophe Komorowski (komorow@ipgp.fr)
 



• A télécharger : PDF iconfiche de poste en PDF

 

Date de publication : 
10 Juin 2022